Haiti

Haiti: Le Brésil disposé à octroyer de visa à tout Haïtien désireux d’y vivre ou travailler

PORT-AU-PRINCE – Tout Haïtien désireux d’émigrer vers un pays étranger a une terre promise qui lui ouvre les bras : le Brésil. Le géant sud-américain a décidé d’ouvrir ses frontières à tous les ressortissants haïtiens, ce sans restriction aucune.

« Même si tous les 10 millions d’Haïtiens décidaient de partir là-bas ? a demandé un des journalistes au diplomate. « Il n’y a aucun plafond, aucune exigence, aucune contrainte », a précisé l’ambassadeur Fernando Vidal.

Le Brésil est disposé à octroyer le visa à tout Haïtien désireux de vivre ou de travailler sur son territoire. L’annonce apparut un peu surréaliste. Trop belle pour être vraie. C’est alors que l’ambassadeur a bien expliqué la situation. C’est une disposition prise sous la présidence de Lula Da Silva qui est encore en vigueur sous la présidence de Dilma Rousseff.

Tout Haïtien qui veut voyager au Brésil n’a qu’à se présenter au centre de réception de demande de visa brésilien avec son passeport valide et son certificat de bonne vie et mœurs, dans un délai de quatre à huit semaines, il recevra un visa humanitaire de résidence valable pour cinq ans. Interrogé sur les longues files devant l’ambassade du Brésil à Pétion-Ville, l’ambassadeur Vidal a expliqué que cela va cesser.

Pour deux raisons : un centre d’accueil vient d’être ouvert en collaboration avec l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) à Tabarre et surtout le nombre de visas qui seront accordés par mois va passer de moins de deux cents à près de deux mille visas par mois.

L’ambassadeur a expliqué que les ressortissants haïtiens bénéficient sans condition d’un visa de résidence à caractère humanitaire pour s’installer au Brésil. Ce visa, valable pour cinq années, donne aux migrants haïtiens l’accès aux besoins de base dans le pays de Lula Da Silva. Sitôt arrivés au Brésil, les Haïtiens ont automatiquement droit aux soins de santé, à une carte de résidence et un certificat leur permettant de travailler légalement dans le pays.

Ceux qui arrivent aux frontières, en passant par la dangereuse route de la jungle ont à leur disposition des moyens de transport gratuit pour les conduire vers les grandes agglomérations comme Sao Paulo où les possibilités de travail sont plus évidentes.

Le statut légal des Haïtiens est si enviable au Brésil que des francophones venus d’Afrique se font passer pour des Haïtiens, quand ils arrivent au Brésil, a déclaré l’ambassadeur Fernando Vidal.

POUR PLUS DE DÉTAILS SUR CET ARTICLE, CLIQUEZ SUR LE LIEN

Source/Le Nouvelliste
Photo/Archives
www.anmwe.com

1

anmwe.com

Copyright © 2014 anmwe.com

To Top